Passer à la version payante des outils… à quoi ça sert ?

Posté par: Living Lab Sofa

La majorité des applications proposées dans la boite à outils du Living Lab Sofa existe en version « freemium » : une utilisation gratuite en version de base, et des fonctionnalités complémentaires en version payante.
Nous avons testé pour vous les versions payantes de huit outils et avons identifié quatre grandes catégories de plus-values : la personnalisation et la confidentialité, la création illimitée, l’export en haute définition et les fonctionnalités additionnelles.

La personnalisation et la confidentialité : l’exemple de Beekast, Knovio, Thinglink et Infogram
Pour ces applications, la possibilité d’ajouter un logo voire de modifier la charte graphique (code couleur, etc.) va permettre à l’utilisateur d’ajouter sa touche personnelle. Plus intéressant encore, l’ajustement des paramètres de confidentialité :  Thinglink et Infogram vont par exemple offrir la possibilité de sécuriser ses contenus en les rendant « privé » (accessible uniquement par les utilisateurs qui disposent du lien, voire du mot de passe). Pour des données sensibles ou destinées à un cercle restreint d’apprenants, cette option peut vite devenir incontournable.
La création illimitée : l’exemple de Padlet, Mindomo, Screencast-o-matic, Knovio et Socrative
Quand l’utilisation d’une application devient très régulière, il parait alors pertinent de passer à la version payante. Padlet, Mindomo et Knovio limitent par exemple la création de contenus à trois éléments. Pour dépasser cette limite, plusieurs solutions :

  • supprimer les contenus dès qu’ils sont obsolètes pour pouvoir en créer de nouveau
  • se créer plusieurs comptes pour multiplier le nombre de contenus
  • passer à la version payante : cela est intéressant pour une utilisation vraiment fréquente de l’application

La version payante de Screencast-o-matic offre quant à elle la possibilité d’augmenter la durée de l’enregistrement (limitée à 15 minutes en version gratuite) : pas sûre que cela en vaille la peine car il vaut mieux créer plusieurs courtes vidéos qu’une seule très longue afin d’éviter les surcharges cognitives et favoriser le séquençage de son cours.
Socrative permet de son côté de créer un nombre illimité de salles (au lieu d’une seule en version gratuite) avec une connexion simultanée des élèves sur différents quiz. Cette fonction peut s’avérer intéressante dans le cadre d’un travail de groupe, ou d’évaluations individualisées.
L’export en haute définition : l’exemple de Infogram et Mindomo
Quelques applications jouent sur la diversité et la qualité des exports pour inciter les utilisateurs à passer à la version payante. C’est le cas d’Infogram, qui propose un export en PDF en haute qualité vectoriel, très intéressant quand on veut passer à une version imprimable grand format. C’est également le cas de Mindomo, qui surprend agréablement par la richesse de ces formats d’exports et la possibilité d’utiliser les cartes heuristiques produites dans d’autres applications : Excel (aux formats Diagramme de Gantt, Arborescence horizontale, plan vertical…), Word, PowerPoint, MS Project, image…
Des fonctionnalités additionnelles : l’exemple de Screencast-o-matic et de Thinglink
Enfin, certaines applications proposent de vrais plus en version payante. C’est le cas de Screencast-o-matic, qui va proposer à l’utilisateur de découper la vidéo finalisée et d’y ajouter des titres, des sous-titres et même des effets de zoom. Thinglink devient également intéressant en version payante car il va permettre de rendre interactive des vidéos (réalisées par l’utilisateur ou issues du web) et de créer des images interactives à 360 degrés. Une fonction originale pour proposer une visite guidée d’un nouveau site, par exemple.
En conclusion, est-ce bien nécessaire de passer à la version payante ? Il n’existe pas de réponse universelle à cette question : tout dépend de la fréquence de votre utilisation des applications, et de vos besoins. Vous retrouverez sur le site, en bas de chaque fiche outil, les fonctions complémentaires proposées en version payante ainsi que le coup de cœur de l’équipe.
Découvrez les pas à pas et les plus des versions payantes de chaque outil :

 

Laisser un commentaire